lundi 29 août 2016

Force

Tu te sens animée d'une force nouvelle. Tu observes tes doutes, tes peurs, tes blocages s'envoler, les uns après les autres. Tu sais que ce n'est que le début, qu'après cela rien ni personne ne pourra t'arrêter. Tu n'as plus aucun doute sur tes capacités de réussite. Tu ne cherches plus l'amour et la reconnaissance des autres, puisque la seule personne qui importe réellement, c'est toi. Tu portes un regard plein d'empathie sur celle que tu étais seulement quelques mois auparavant. Cependant, tu sais que tu ne redeviendras plus jamais cette personne. Les regards glissent sur toi sans même que tu les sentes. La jalousie et la honte ne t'habitent plus. Tu as l'impression de parvenir enfin à respirer. Liberté. Tu serres cette pierre au creux de ta main. Elle te rappelle la difficulté d'être soi-même, combien les chutes font mal mais combien elles sont salvatrices. Enfin tu lèves la tête, enfin tu te redresses. Fière. Tu regardes tes démons s'enfuir à toutes jambes. Tu sembles avoir enfin compris qu'ici bas il n'y a pas de place pour les sensibles, les fragiles, les tourmentés. Toi aussi tu veux vivre, tracer ta propre route. Ton coeur bat plus fort, car maintenant tu sais que tu vas le faire, que tu vas y arriver, que tu vas t'en sortir. Tu n'as plus besoin de personne pour avancer, tu as confiance en toi. Tu as pris le contrôle de toi-même, les rênes de ta vie. Bonne chance

dimanche 28 août 2016

Devoirs de vacances #12 Evangile selon Saint Jean

Mes impressions :
Je trouve cela super de pouvoir découvrir des textes religieux, c'est très enrichissant ! Lire un Evangile n'est pas très long et permet de comprendre la vie de Jésus.

Le contenu :
-Relate la vie de Jésus jusqu'à la trahison de Judas, le procès avec Ponce Pilate, la crucifixion.
-Comprend également les miracles accomplis par Jésus.
-Il y a également les paroles, les paraboles, les enseignements de Jésus.
-Il y a une première partie qui contient raconte le parcours de Jésus depuis son baptême par Jean le Baptiste jusqu'à son arrivée à Jérusalem. Durant ce laps de temps, Jésus accomplit 7 miracles. La deuxième partie décrit les dialogues de Jésus avec ses disciples, la crucifixion, la résurrection.

Devoirs de vacances #11 Un viejo que leia historias de amor - Luis Sepulveda

Mes impressions :
C'est le tout premier ouvrage en espagnol que je lis. J'ai compris les grandes lignes, mais mon manque de vocabulaire a suscité quelques incompréhensions et une assez grande difficulté à suivre et à me concentrer. En lisant le résumé en français, je me rend compte que de nombreux détails m'avaient échappés.

Le contenu : (source : Wikipédia)
Lorsque les habitants d'El Idilio, petite ville d'Amazonie, découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils accusent les Indiens (les Shuars) de meurtre. Le maire, surnommé « la limace », est l'un des plus virulents accusateurs. Seul Antonio José Bolívar, un vieil homme, déchiffre dans la blessure l'attaque d'un félin et fait l'hypothèse  qu'il s'agit de la vengeance d'une femelle envers les chasseurs qui ont sans doute tué ses petits et son mâle. L'auteur évoque ensuite la vie d’Antonio José Bolívar Proaño. À 13 ans, il se marie avec Dolores Encarnación del Santísimo Sacramento Estupiñán Otavalo. Ils partent en Amazonie. Dolores y meurt de la malariaAntonio devient ensuite l'ami des Shuars. Ils vivent paisiblement jusqu'à ce que des Blancs investissent la forêt et tuent deux Shuars dont Nushiño, l'ami d'Antonio. Ce dernier retrouve le meurtrier de son ami et lui ôte la vie avec son fusil. Il est alors chassé de la tribu pour ne pas avoir tué le Blanc selon la coutume des Shuars: avec une sarbacane et des fléchettes au curare, condamnant ainsi l'esprit de Nushiño à errer entre le monde des morts et des vivants. Antonio part pour El Dorado. C'est là qu'il découvre les romans d’amour. Un deuxième homme est victime du félin. Le maire d’El Idilio organise une expédition dans le but de le tuer. Mort de peur, il finit par demander à Antonio de traquer seul la bête. Antonio accepte. Il la cherche pendant plusieurs heures, la trouve — c'est effectivement une femelle —, et dans une clairière il voit son mâle à l’agonie. Antonio comprend qu’il doit l’achever. Il se réfugie ensuite sous une vieille pirogue. La femelle vient le provoquer : il la blesse, elle s'éloigne, puis il sort de la pirogue. Elle revient à la charge, et au moment où elle bondit sur lui, il tire deux coups de chevrotine. Elle meurt. Il pleure, jette l’animal dans le fleuve Amazone et jette son fusil. Ayant honte de son acte, et pris par la mélancolie, il repart lire ses romans d'amour dans sa cabane pour oublier la « barbarie des hommes »

Devoirs de vacances #10 Illiade - Homère

Mes impressions :
Rien à signaler de particulier, je n'ai pas adoré ni détesté. C'est un classique qu'il convient de lire, un texte très important dans la littérature !

Le contenu :
- L'identité de l'auteur reste très mystérieuse. On se demande s'il a réellement existé, si ce n'est pas une sorte de barde mythique. On ne sait pas s'il a écrit l'Illiade ou seulement dicté ou raconté.
-La langue du texte comprend des éléments très anciens et d'autres plutôt récents, preuve d'un long héritage.
-Le récit s'ancre dans le contexte de la guerre de Troie. Pâris (prince troyen), sommé de choisir la plus belle déesse, choisit Aphrodite. En retour, la déesse lui offre la plus belle femme : Hélène l'épouse du roi de Sparte, Ménélas. Les Grecs s'unissent pour se venger.
-Historiquement, on ne retrouve pas vraiment trace d'une guerre semblable à celle de l'épopée.
-Il y a la présence du culte des héros, dont le tombeau est l'élément central du culte (cf la mort de Patrocle)
-Les compétitions athlétiques sont un rituel pour honorer les morts.
-L'Illiade a participé à l'unification de la communauté grecque.
-La guerre de Troie dure dix ans. Ce texte relate seulement quelques journées de la dernière année, ne raconte ni le début ni la fin. Le récit est concentré temporellement et géographiquement.
-Au début, la peste ravage les Grecs car Agamemnon retient la fille du prêtre d'Apollon. Il consent à rendre la jeune femme en échange de Briséis qui appartient à Achille. Celui-ci se retire alors du combat ce qui change toute la situation.
-Les descriptions des blessures sont très graphiques. Le texte s'intéresse aux soldats inconnus de la guerre et à leurs émotions.
-Les personnages sont au courant qu'ils vont périr, la mort est annoncée. Les signes ne deviennent lisibles qu'une fois qu'il est trop tard (comme dans Oedipe roi). Mais la mort d'Achille lui confère l'immortalité.
-Achille est le héros principal, un être surpuissant à mi chemin entre le dieu et la bête féroce.
-Ulysse est l'opposé d'Achille : il est menteur, ondoyant, rusé. Il change d'identité à volonté.
-Homère utilise plus de 300 comparaisons.
-Une des scènes les plus frappantes est celle pù Achille et Priam pleurent ensemble Hector.

Devoirs de vacances #9 Oedipe roi - Sophocle

Mes impressions :
Le mythe d'Oedipe me fascine, et je n'avais jamais eu l'occasion de lire la version classique de Sophocle. Je n'ai donc pu qu'aimer.

Le contenu :
-Principaux épisodes du mythe :
¤ L'enfant abandonné sur le mont Cithéron puis recueilli par Mérope et Polybe à Corinthe.
¤ Oedipe tue son père Laïos à un carrefour.
¤ Oedipe résout l'énigme de la Sphinx et délivre Thèbes.
¤ Oedipe commet l'inceste avec sa mère, la reine Jocaste.
¤ Le châtiment : Oedipe se crève les yeux et s'exile, accompagné d'Antigone.
-Sophocle inscrit le mythe dans sa forme tragique et effectue des choix parmi les versions antérieures.
-L'originalité de la version de Sophocle est qu'au début de la pièce, tout a déjà lieu. La tragédie ne réside pas dans l'accomplissement par Oedipe de son destin mais dans la découverte.
-C'est la tragédie par excellence, épurée de toute fioriture.
-Le désir de savoir est le moteur d'Oedipe. Il refuse les compromis et fait son destin sien. C'est la recherche de la vérité transformée en quête d'identité.
-Oedipe est à la fois coupable et innocent, souillure de son peuple et sauveur de sa cité.
-C'est une tragédie politique invoquant la figure du bouc émissaire et de l'ostracisme.
-Le sens métaphysique : Oedipe sème le chaos dans l'ordre des générations. En résolvant l'énigme Oedipe efface les frontières entre générations et trace les limites de la condition humaine. L'histoire d'Oedipe est celle d'un retour, retour à son lieu d'origine et au ventre de sa mère.

Devoirs de vacances #8 Introduction à l'économie - Jacques Généreux

Mes impressions :
Idéal pour ceux qui débutent l'économie, qui s'y intéressent ou ceux qui veulent simplement se remettre en tête les notions et mécanismes-clés. Très facile à lire, divisé en parties claires.

Le contenu : ( le plan du livre)

I- Introduction à l'analyse économique
1) Qu'est ce que l'économie ?
2) Quelques caractéristiques du raisonnement économique.

II- Qui fait quoi ? Les agents économiques et leurs comportements.
1)Les agents économiques
A-Définitions
B-La vision économique des comportements
2)Les ménages
A-L'offre de travail
B-La structure de la consommation
C-Le niveau de la consommation et de l'épargne
3)Les entreprises non financières
A-Une rationalité particulière, le profit
B-Les entreprises utilisent les facteurs de production
C-Les entreprises offrent des biens et des services
4)Les sociétés et institutions financières
A-Le rôle des opérations financières
B-La création de monnaie
5) L'Etat
A- L'Etat produit des biens et des services.
B-Les autres fonctions de l'Etat
6) Les relations avec le reste du monde.
A-Les échanges internationaux
B- La balance des paiements

III-Comment ça marche ? Les lois du marché
1) Du marché théorique aux marchés réels
A-Le fonctionnement théorique du marché
B-De la théorie à la réalité : deux types de marchés.
2)Le fonctionnement concret des marchés 
A-Les marchés de capitaux : l'ajustement par les prix.
B-Les marchés non financiers, l'ajustement par les quantités

IV- Les problèmes de l'économie nationale
1) Crises et récessions
A-Une crise de la demande
B-Une crise de l'offre
2)L'inflation
A-Les mécanismes de l'inflation
B-Les sources structurelles de l'inflation
3)Le chômage
A-Les principales sources du chômage
B-Les interprétations théoriques du chômage
4) Le problème de l'équilibre extérieur
A-La contrainte extérieure
B-Les facteurs déterminant l'équilibre extérieur

jeudi 4 août 2016

Devoirs de vacances #6 La Genèse

Mes impressions :
C'est plutôt court et rapide à lire. Je suis contente d'avoir eu l'occasion de découvrir ce texte pour le moins important et fondateur.

Le contenu : (j'indique seulement les principaux récits     source : Wikipédia)
-La création du monde par Dieu
-Adam et Eve
-Noé et son arche (le Déluge)
-Abram et Saraï
-Abram et Melchisédek
-Agar et Ismaël
-Sodome et Gomorrhe
-Isaac et son sacrifice
-Esaü et Jacob
-Jacob lutte avec Dieu
-Joseph

Afficher l'image d'origine

mercredi 3 août 2016

Devoirs de vacances #5 L'avenir d'une illusion - Freud

Mes impressions :
J'ai vraiment apprécié ma lecture. C'est court, structuré, je n'ai pas eu de mal à suivre la pensée de l'auteur. Vraiment intéressant et appelle à la réflexion.

Le contenu :
-La religion est la "névrose obsessionnelle" de l'humanité, elle dérive du complexe d'Oedipe. Les hommes se retournent vers un père redouté mais protecteur. Ainsi les dieux présentent les deux aspects de la figure parentale : protection bienveillante et autorité effrayante. La croyance religieuse témoigne donc d'un attachement infantile au père et à la peur de grandir, qui doit être dépassé. L'homme doit affronter la réalité. C'est une névrose transmise, intégrée, enseignée de génération en génération donc très difficile à remettre en cause.
-La religion a été façonnée pour combler les angoisses des hommes face à une nature contre laquelle ils ne peuvent rien (ils ne peuvent échapper à la mort). Les hommes ont besoin d'être rassurés contre l'incompréhensibilité du monde, la violence des rapports humains et de la mort. Les religions sont des remèdes contre les principales causes de souffrance (mort, existence du mal).  La religion présente des vérités préconçues qui abolissent le raisonnement.
-Les religions s'appuient sur leur ancienneté (on ne remet pas en cause une affirmation transmise depuis des générations) et l'interdiction de la réfutation.
-La religion n'a pas réussi à rendre les hommes plus moraux ou plus heureux. Les hommes devraient plutôt baser leur culture sur la science, et ne pas chercher ailleurs les réponses que la science ne peut apporter. Il est temps pour l'homme de dépasser ce stade infantile, de s'accomplir comme être pleinement rationnel.

Afficher l'image d'origine

mardi 2 août 2016

Devoirs de vacances #4 La Révolution industrielle (Partie I seulement) - Patrick Verley

Mes impressions :
J'ai vraiment eu du mal, il faut s'accrocher. Je l'ai trouvé plutôt aride et ennuyeux (on ne peut pas le reprocher à l'auteur évidemment), avec beaucoup de détails et de faits précis. Cependant les trois dernières pages résument très bien cette partie.

Le contenu :
-L'expression en elle même peut sembler impropre : il ne s'agit pas d'une révolution et le processus ne concerne pas seulement l'industrie.
-C'est un processus progressif, inachevé qui s'étend principalement du milieu du XVIIIe jusqu'au milieu du XIXe.
-Ce n'est pas seulement une révolution technologique ni un simple changement de structure économique. Ce processus ne consiste pas seulement en une modification de la répartition de la population active entre secteur primaire et secondaire ou un remplacement du facteur travail par le facteur capital.
-Toute la société fut directement ou indirectement concernée.
-Les révolutions bancaires, ferroviaires, agricoles sont une conséquence de la révolution industrielle.
-On ne peut pas appréhender un phénomène aussi complexe seulement par une approche quantitative, par la croissance. Il y a aussi eu des modifications sur le plan des relations sociales.
-Il y a rupture dans les techniques, les organisations du travail, dans les circuits de financement, les systèmes juridiques, les comportements de consommation, les mentalités...
-En résumé, la révolution industrielle est un grand mouvement de croissance des activités manufacturières dès la fin du XVIIe. L'Europe apparaît comme pleine d'innovations, saisie par le progrès, avec une consommation qui augmente. La production industrielle augmente dans les pays selon le pouvoir d'achat, les structures sociales, les débouchés extérieurs. Cette croissance se base sur le dynamisme de la demande de biens de consommation. A long terme, les organisations du travail se modifient, on innove, on gagne en productivité. Cela permet d'élargir la demande pendant un temps mais la croissance se heurte à la faiblesse des revenus populaires dans des sociétés encore inégalitaires. Grâce au progrès des transports on va alors essayer de développer un marché à la taille du monde.
Excellente fiche de lecture

Afficher l'image d'origine